28 avr. 2008

Tout ce que vous publierez pourra être retenu contre vous

Récemment interviewée par une journaliste sur la relation entre identité numérique et emploi, je me suis dit que ce qui était évident pour moi ne l’était pas forcément pour tout le monde et que cela valait bien un post.
Règle N° 1 : Tout ce que vous publiez pourra être retenu contre vous.
Règle N°2 : Le web a la mémoire longue.
Règle N° 3 : Il n’y a pas de cloison, pas d’étanchéité et pas de hiérarchie sur Internet.
Une fois que vous avez intégré ces 3 principes vous allez devenir beaucoup plus prudent sur ce que vous laissez passer comme information vous concernant.

A 20 ans, on s’amuse, on participe à des forums, des chats, on s’inscrit sur des sites de réseaux amicaux, on publie des photos de soirées arrosées, on s’insurge contre telle actualité et on dénonce avec force telle injustice ou tel gouvernement.
A 25 ans, diplôme en poches, on s’inscrit sur des sites professionnels pour trouver du travail. Jusque-là tout est logique.
Que se passe-t-il quand le recruteur à qui vous envoyez votre CV « googlise votre nom » ? Quels sont les premiers sites qui apparaissent dans les résultats ? Vous en joyeux drille ? Pas très sérieux. Vous en défenseur de la cause de la Pasbécanie* ? Cela tombe mal car précisément les actionnaires de l’entreprise sont précisément les ennemis des pasbecaniens.

Il est donc fondamental de mettre en place dès à présent une stratégie de présence organisée sur le Net.
- Anticiper l’avenir. Pour les sites « fun », pas de photographies compromettantes. Pour les sites d'opinion, pas de propos subversifs ou alors prendre des pseudos.
- Gérer son image personnelle. Préparer un topo qui résume votre formation, votre parcours professionnel, vos goûts et talents et quelque soit le site dans lequel vous vous inscrivez, toujours raconter la même chose.

Même Bill Gates n'y a pas échappé, ci-dessus la photographie de son arrestation à Mexico en 1977.


NDLA : * pays imaginaire

4 commentaires:

MB a dit…

Merci pour cet article intéressant. Vous serez peut être intéressée par notre projet collaboratif sur l'identité et la réputation : doppelganger.name .

J'ajouterai aussi comme réflexion, les bénéfices que nous pouvons tirer de notre présence en ligne, et les bénéfices que les tiers peuvent en tirer ( moteurs de recherches, publicitaires, etc. ) : quelle est la position d'équilibre ? qui y gagne le plus ?

M-T Chedeville a dit…

Merci pour ce commentaire, je suis allée sur votre blog et suis tout à fait intéressée par votre projet.
MTC

MB a dit…

Merci. Nous publierons d'ailleurs le 14 mai un billet intitulé "la persistance du web" qui développe la règle n°1 que vous évoquez ici.

MB a dit…

Voilà, "la persistance du web" est paru