18 juil. 2008

Viré à cause de Facebook

Aujourd’hui la première impression que l’on peut avoir de vous ne se fait plus dans le monde réel mais bien dans le cyber espace. Il s’agit maintenant de soigner la e-version de soi.
Aux Etats-Unis, le professeur
Mark R. Leary, spécialiste de la présentation de soi (impression management) étudie depuis quelques mois ce que les gens racontent d’eux-mêmes sur le Net. En majorité, ils choisissent de publier les éléments les plus flatteurs de leur existence, ce qui ne surprendra personne !
Ce phénomène se retrouve sur
Facebook. Avoir une liste impressionnante d’amis fait de vous un être éminemment sociable. Avoir pour amis des personnalités vous pose dans le réseau. Même si on sait que tout cela est un peu factice, l’impression générale est positive.

Mais sur le Net, il ne suffit pas de faire bonne impression, il faut savoir être prudent.
Le jeune Kevin Colvin en sait quelque chose. Il envoie un mail à son boss pour le prévenir de son absence. Il doit aller à New York pour un problème familial… Un collègue de sa banque fait un tour sur Facebook et tombe sur une photo de Kevin déguisé avec une légende dans laquelle il raconte qu’il était à la fête d’Halloween à Worcester. Il la transfère au patron lequel plein d’humour envoie au jeune homme « Merci de nous avoir prévenus, espérons que tout ira bien à New-York avec un coup de baguette magique. ». Après quoi il a
envoyé à tout le service la copie du mail de Kevin accompagné de la photo !

1 commentaire:

edfrench a dit…

et hop, dans la :-) revue de presse Facebook pour sa version intégrale ou sa version française :-)