11 déc. 2008

Personal branding - Testez votre image

Dès les débuts de la révolution industrielle, les entreprises ont pris l’habitude de développer des relations fortes avec leurs consommateurs. Grande entreprise ou petit commerce la clé du succès était dans la relation avec le client. Une nouvelle technique s’est substituée aux relations clients privilégiées : le branding. (de brand qui signifie marque en anglais). Et ce branding permet aux marques d’imposer des identités aux consommateurs. Volvo est connoté "sécurité", Disney est le roi du divertissement en famille, LVMH pour le luxe…

Ces entreprises qui ont bâti une forte identité en profitent de différentes manières. Soit en faisant payer plus cher leur produit comme au Starbucks coffee, où le café coûte 50% plus cher. Soit en faisant grimper la valeur de l’entreprise uniquement sur la marque : les actifs de Coco-Cola représentent 10% de la valeur de l’entreprise, les autres 90% sont fondés sur la notoriété de l’enseigne. D’autres étendent leur ligne de services ou de produits. Mariott a utilisé sa marque pour créer une nouvelle chaîne d’hôtels (Mariott Courtyard) confortables et moins luxueux, MontBlanc crée des bijoux et Orange fait de la Télévison…
La notoriété aide aussi à traverser les périodes de crise économique IBM, Sun, eBay, Amazon ont traversé tranquillement l’éclatement de la bulle internet. Enfin cette même notoriété permet d’attirer les collaborateurs et les garder. A choisir, ne préférez-vous pas avoir une entreprise à grande notoriété sur votre CV plutôt qu’une boîte inconnue ? Les jeunes diplômés du luxe acceptent de faire des stages dans les grandes maisons de l’avenue Montaigne sans être rémunérés pour pouvoir afficher ces références sur leur CV. L’Oréal exploite ses collaborateurs mails ils devront résister deux ans, pour gagner cette référence professionnelle. Il est indéniable que quand notre nom est associé à une marque forte, c’est toute notre réputation professionnelle qui en profite.

Comme on le voit le branding n’est pas uniquement destiné aux grandes entreprises ou produits. Aujourd’hui tout est une marque. Même les villes ont une identité Londres pour la tendance, Palo Alto pour la technologie, Paris pour la mode, Ibiza pour la "dance"…

Et la marque vaut aussi pour les individus. Madonna, Richard Branson, Britney Spears, Johnny Halidays, Starck...

Aujourd’hui, tout le monde achète de la marque car c’est l’unique promesse de valeur.

Tout comme les grandes entreprises travaillent leur marque corporate, les chefs d’entreprises et les hommes politiques s’y sont mis. Le personal branding est devenu essentiel à la réussite professionnelle et de plus en plus d’individus se lancent afin de sortir du lot.


Un expert américain William Arruda a développé cette technique de personal branding et a mis au point des outils dont un logiciel qui permet de s’autotester 360Reach. Spécialement conçue pour le Net, cette application (22 euros) s’envoie à une sélection de vos contacts qui vont répondre aux différentes questions vous donnant ainsi une synthèse de comment vous êtes perçu par votre entourage. Ce feedback servira de base à la construction ou "reconstruction" de votre personal branding.

Extraits traduits du document d'introduction au personal branding de William Arruda.


Définition du Personal branding.
Le PB est la manière de définir et de communiquer ce qui vous rend différent et particulier et d’utiliser ces caractéristiques pour gérer votre carrière. Comprendre en quoi vous êtes unique, vos forces, vos qualifications, vos valeurs, vos passions – et utiliser tout cela pour vous distinguer de vos concurrents ou de vos collègues. Pour résumer, le PB c’est signifier l’unique promesse de valeur que vous avez à offrir à votre employeur ou à vos clients.
Le PB n’est ni un logo, ni un slogan, ni une liste d’activités. Beaucoup d’entreprises croient faire du PB et se contentent de vous construire un système d’identité avec des astuces de communication. Grave erreur, car elles passent à côté du cœur du PB, l’unique promesse de valeur.

Le PB réussi est authentique. Cela signifie que vous utilisez vos valeurs, vos passions et vos forces pour vous différencier des autres et que vous puiserez en vous-même l’énergie nécessaire à votre développement de carrière. Tout comme pour les marques à forte identité, on ne crée pas une identité personnelle de toute pièce, elle se révèle, se renforce et s’enrichit. Et il est nécessaire de comprendre qui on est et ce à quoi on aspire pour traduire tout cela en "marque personnelle". Un petit conseil essayez www.reachcc.com/extract

Pourquoi le PB est-il si important ?
Le business est de plus en plus compétitif. Nous sommes nombreux à offrir la même chose professionnellement, mêmes formations, mêmes expériences, comment sortir du lot ?
Nous en connaissons tous des gens qui sortent du lot et que font-ils pour cela ? Ce n’est pas leur CV qui distinguent mais quelque chose d’intrinsèque, on les sent "centrés" sur ce qu’ils sont et ce en quoi ils croient. C’est cette perception qui fait d’eux des gagnants.

Quand vous avez révélé, construit et développé une identité forte, vous allez en tirer d’énormes avantages :
- faire croître votre visibilité
- définir vos objectifs professionnels
- accroître vos revenus
- prospérer même en période de crise
- atteindre vos objectifs
- mieux vous comprendre
- développer votre capital confiance

A qui s’adresse le PB ?
Le PB est pour les professionnels qui veulent atteindre leurs objectifs tout en restant en accord avec eux-mêmes. Comprendre son "identité" aide à définir sa trajectoire professionnelle sans s’en éloigner et à tirer de profonde satisfaction de son travail.
Travailler pendant 30 ans dans la même entreprise ne se fait plus du tout. Aujourd’hui ce qui compte c’est la créativité et une manière d’être différente. Le PB c’est s’autoriser à être soi et gérer avec pertinence sa carrière. Seuls les plus malins l’ont déjà compris et ont déjà une longueur d’avance.



Des cabinets de conseil et des coachs proposent leurs services sur la base de cette technique.


1 commentaire:

barbara nativel a dit…

Une étude sémantique a montré que la moyenne de la population connaissait environ 2000 mots, ce qui est suffisant pour communiquer de manière relativement satisfaisante avec autrui. La même étude indique qu'outre ces 2000 mots, la même population connaissait le nom d'environ 2000 marques. No more comment