12 janv. 2009

Tous détectives sur Internet.

Identité. En googlisant un nom on peut en apprendre beaucoup sur une personne surtout si elle a le bon goût de s’être inscrite dans des sites comme Viadeo, Facebook ou Talentsbooster. On pourra parfois récupérer son mail ou son téléphone si il est indiqué sur un site. C’est d’ailleurs ainsi que procèdent les robots aspirateurs de mails qui viendront par la suite polluer vos boîtes mails. Reconstituer la carrière de quelqu’un devient un jeu d’enfant.

Géolocalisation. Si on connaît votre adresse (facile grâce à l’annuaire de recherche des Pages blanches) on peut aller voir où vous habitez grâce à Google Earth ou Virtual Earth. On peut même repérer votre résidence secondaire… La soi-disant modeste maison de campagne qui se révèle être un somptueux manoir !!! Même utilisation pour repérer une destination de vacances.

Tracking. Votre adresse IP, c’est à dire, l’adresse de votre ordinateur se fait capter par certains sites, c’est ce qui permet aux analystes marketing de savoir si vous revenez sur le site, en d’autres termes si vous êtes un visiteur fidèle. Point n’est besoin d’être inscrit avec login et password. Le site de la CNIL en fait d’ailleurs la démonstration.
Une nouvelle application est maintenant disponible sur le net : Visual Trace Route Tool. L’outil détecte votre adresse IP, bon jusque-là facile ! Mais il fait mieux, grâce à IP Lookup, il détecte, votre pays, votre région, votre ville, votre FAI (fournisseur d’accès à Internet), le type de connection, et grâce son jumelage avec Google Earth, il pointe sur votre quartier. Ouf, pour un peu il donnait mon adresse, heureusement je passe par un serveur proxy, c’est donc sur ce serveur que la géolocalisation s’est faite.
De la même manière on peut tracer un mail avec Trace email. J’en ai fait l’expérience. C’est ainsi qu’un mail indésirable indiqué en .hu, je pensais donc naïvement qu’il était envoyé de Hongrie erreur, grâce à Trace email, j’ai découvert qu’il venait de France, et plus particulièrement d’Aubagne (13). Pour les particuliers, l’investigation s’arrête là, mais si il y a une grave atteinte à la loi française, il sera facile pour vous d’apporter ces éléments comme preuve à la police.
Un point utile dans cet outil, on peut « blacklister » une adresse IP pour être tranquille. Et c’est que j’ai fait pour le petit malin d’Aubagne, j’ai mis l’adresse IP que j’ai détectée dans son mail dans la Blacklist.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Nous sommes déjà tellement pistés, portable, CB, etc. Au secours !

Elodie Bessé a dit…

Qui sont les espions de ma vie cyber et geolocalisée ... à part le patrimoine visible du ciel, et mes coordonnées postales, déjà public quels sont les risques ? Le spam, soit, le redressement fiscal, peché de naiveté... Nous sommes visibles, pistables, mais pas sous controle ! Celui qui veut se cacher peut encore le faire ! Et, les luttes et les résistances sont toujours possibles.