23 févr. 2009

Ne manipule pas Facebook qui veut.

Une jeune et ambitieuse organisatrice d'événement a cru qu'il suffisait de recruter 120 000 membres dans un groupe Facebook pour les manipuler.
Ce groupe avait pour but annoncé de créer un rassemblement de personnes habillées en orange et noir ce samedi 21 février à la Tour Eiffel. En fait, il s'agissait d'une opération de marketing montée par un site d'immobilier qui espérait faire un coup d'éclat et tourner une vidéo publicitaire avec des figurants gratuits...

Flop total, à peine 30 personnes se sont présentées au rendez-vous.

Dans la matinée de samedi une grande radio m'a interviewée à propos de ce phénomène, j'ai immédiatement prévenu la journaliste que ce serait un "non événement" et qu'il était inutile de se déplacer.

Facebook a ses règles, ses fonctionnements, ses subtilités et les consultants et publicitaires qui essaient de manipuler l'audience de Facebook se prennent des bides. Le mode d'emploi est plus complexe qu'il n'y paraît et les utilisateurs de Facebook sont loin d'être les gogos dont on se moque dans les media "sérieux".

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Pauvre consultante,elle va etr au chomage!

Nicolas Ancion a dit…

Pour le moment, Facebook sert surtout à alimenter les colonnes inintéressantes des médias, qui s'amusent à faire écho des groupes farfelus, comme ils relaient les communiqués de presse des boîtes de RP, sans la moindre distance critique. Si des responsables de boîtes de pub lisent ces échos dans la presse, ils peuvent y croire pour de bon et engager des consultantes pour faire n'importe quoi. Si ça crée du travail, c'est déjà ça ;-)

HqrD a dit…

Encore une victoire pour le web 2.0!

Benichou a dit…

Elle est pathétique cette dame !

dana a dit…

aux usa on a utilisé presque la même methode: des filles qui se deshabillent presque à nu dans les subways de new york. La video sur youtube a battu des records.