11 févr. 2009

Un milliard de matière grise en cadeau

Aux Etat-Unis, l’un des effets les plus visibles de la politique d’Obama concerne la libre circulation de l’information. Sur injonction présidentielle, le Congrès a ouvert au public les rapports secrets réalisés par son service de renseignement et d’analyse, le Congressional Research Service (CRS). L’organisme est connu pour son sérieux et ses rapports permettent aux parlementaires américains de bénéficier de documents de synthèse remarquables sur tous les sujets. Economie, agriculture, sciences, géopolitique, Défense Nationale, etc. Autant dire que ces documents étaient souvent utilisés en sous main par des lobbyistes et des entreprises qui pouvaient les obtenir.
Aujourd’hui, vous et moi, pouvez-vous plonger dans les 6780 rapports téléchargeables proposés par le site
Wikileak. Les imprimantes vont chauffer car cela représente 127 000 pages qui traitent du trafic d’héroïne en Afghanistan, des législations anti-avortement, de l’évolution de la société en Bosnie, des mesures à prendre contre la cybercriminalité ou le bioterrorisme. Une somme de documents dont la valeur sur le marché est estimé à un milliard de dollars.

1 commentaire:

Anne-Béatrice Muller a dit…

De là à ce que quelques malins trouvent le moyen de commercialiser ce cadeau à prix d'or… il n'y a qu'un pas, ne pensez-vous pas ?